Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 12:54

IMG 0391IMG 0389

 

Photos de Pylônes de ligne THT sur la commune de Moux (Aude).

 

Voilà quelques photos (prises à Moux dans l'Aude, commune très impactée par la ligne THT la Gaudière_Baixas, ligne qui va voir sa puissance doubler ) des bons vieux pylônes transportant, en défigurant nos paysages, la précieuse THT dans les airs…

Non, RTE, même si ce n’est pas l’envie qui lui manque de traverser notre belle plaine du Roussillon en aérien, s’est engagé auprès de M. Mario Monti, oui ce même M.Monti aujourd’hui à la manœuvre en Italie pour imposer son austérité naturelle à ses concitoyens, qui avait été chargé de trouver des solutions au dossier alors bloqué de l’interconnexion THT.

Seulement voilà, au nord de Baixas jusqu’à la Gaudière près de Narbonne nous avons bien des pylônes, au sud de Figueras jusqu’à Girona nos amis catalans du sud en auront une aussi. Ce sont les fameux chainons manquants !

 

Côté espagnol, rien n’est décidé, aucune autorisation n’a été délivrée, côté français il s’agit pour RTE d’engager des travaux sur la ligne existante pour doubler la capacité de transport en direction de Baixas et au-delà de l’Espagne, augmentant massivement les champs magnétiques..

Il faut alerter l’opinion des communes concernées comme Tautavel, Maury, Talairan, Moux…

Il faut que les populations, dont les maisons ou les lieux de travail sont à proximité de la ligne aérienne, parfois même à l’aplomb soient informées des dangers encourus pour leur santé et celle de leurs proches par le doublement de la capacité de la ligne.

 

Defensa de la Terra engage une série de rencontres informatives auprès des élus et des habitants de ces communes.

 

Au sud de Figueras, là rien n’est fait pour l’instant et le dossier est bloqué : les maires et les associations exigent des gouvernements espagnol et catalan que cette portion de ligne soit enterrée d’autant que les territoires traversés sont plus peuplé qu’au nord de Figueras.

De nombreux recours administratifs et judiciaires sont en cours d’instruction…y compris auprès de la Cour de Justice de l’Eeurope…

 

Ainsi, au moment où s’engagent des travaux du tunnel sous les Albères, rien n’est sûr au niveau des fameux chainons manquants !

 

Nous avons donc de bonnes raisons de poursuivre la lutte et de la façon la plus déterminée dans les mois qui viennent.

Nous appelons donc une fois de plus les populations à nous rejoindre dans notre combat difficile contre les multinationales de l’électricité.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Defensa de la terra
commenter cet article

commentaires

margarida 19/12/2011 15:42


Nous devons tous nous unir pour les empêcher de continuer à défigurer nos paysages et polluer nos corps au nom de leur sale fric ! C'est notre devoir au nom des générations futures qui nous
maudiront de leur laisser une planète invivable et ils auront raison !!